Les mots, puissante arme au service des idées

marc-saizonou.com

Une si belle et grande âme

L’une est une jeune étudiante mauritanienne qui arrive seule en France pour y suivre un cursus d’ingénieur; l’autre foule le sol du Bénin pour la première fois afin de prendre la tête de l’association "Les enfants au futur". Et dans les deux cas, ce qui se joue, c’est la confrontation à l’inconnu, les questionnements, les étonnements, la recherche de nouveaux repères sans toutefois saboter ses propres fondations. Pourtant, ce n’est pas un double portrait que donne à lire Marc Saïzonou; plutôt les deux facettes d’une femme, AM, à quelques années de distance, intègre, fidèle à elle-même, preuve que l’expatriation peut être l’occasion d’un savant dosage entre écoute de l’Autre et capacité à demeurer soi-même.
Les poncifs ne font pas long feu sous la plume de Marc Saïzonou qui nous entraîne dans les pas d’une femme musulmane qui déroge à tous les stéréotypes. Pas de soumission, pas de silence, pas de sacrifice… Non, aucun de ces a priori chez cette héroïne qui porte en elle, intacts, son identité et son amour-propre, qui associe subtilement tradition et modernité et qui s’incarne dans un roman placé sous le signe de la probité envers soi et autrui.

340 pages  -  ISBN : 9782748367256  -  Romans de société > Commander le livre
La presse en parle

Alcaraz Hôtel – Viviane ROETH – Editions RROYZZ - 2017

Alcaraz Hôtel – Viviane ROETH – Editions rroyzz - 2017
Après le Sénégal et l’Irlande, Viviane Roeth nous convie à un passionnant voyage aux Etats-Unis. A l’honneur, un couple qui nage dans le bonheur :
• Après une adolescence compliquée, Kate s’est parfaitement reconstruite aussi bien sur le plan professionnel que personnel. Elle dirige la cuisine d’un grand hôtel de Cleveland.
• Will son compagnon prétend être le plus heureux et le plus amoureux des hommes. Il se déplace aux quatre coins du monde pour le compte de la multinationale qui l’emploie.
Légèrement en retrait, Benjamin, énigmatique, ni heureux, ni vraiment malheureux. Et pour cause, rescapé d’un camp de concentration où ses parents ont trouvé la mort, il est hanté par le visage des bourreaux de sa famille. Ben s’occupe de l’étude des dossiers des candidats à l’immigration vers les Etats-Unis. Ces trois héros parfaitement campés, l’histoire peut commencer et les rebondissements s’enchaîner.
En partant d’une histoire d’amour assez classique, Viviane Roeth nous propose d’explorer une des nombreuses facettes de la relation amoureuse : le trop plein de sentiments. Aimer et se sentir aimé ? Oui mais pas trop. En effet, dans ce domaine aussi, l’excès est nuisible. L’auteure réussit à nous transmettre les émotions de ses personnages et à nous faire partager leurs inquiétudes, leurs doutes, leurs joies et leurs peines. Le frisson est à chaque virage de leurs parcours. Le croisement d’une voie affective droite et bien balisée et d’un sentier inattendu suffit à remettre en cause les certitudes les mieux établies et à rebattre les cartes. Ce jeu, risqué pour les protagonistes, est du pain bénit pour l’auteure. Elle joue ses cartes les unes après les autres : une maternité à venir pour décupler le sentiment de bonheur, l’annonce d’une grave maladie pour atténuer la béatitude naissante, une initiative rocambolesque pour dérouter le lecteur. Même le destin s’en mêle en accomplissant, à la place de Ben, l’acte de vengeance dont il avait toujours rêvé.
Le récit est vif, les mots sont bien ciselés et les personnages attachants. Un excellent roman. En un mot, du très bon Viviane Roeth. A consommer sans modération.
Posté le 01/12/2017 22:43:15
Laissez un commentaire
Votre nom ou pseudonyme * :
Votre e-mail * :
Votre message * :

* Champs obligatoires.